Soyez flexible du flux. Recevez une alerte mail à chaque nouvelle parution.

jeudi 12 mai 2011

Tempus fugit

Prendre cérémonieusement un repas, pendre avec cérémonie son linge, peindre cérémioneusement ses boiseries, c’est facile quand on croit en Dieu. On peut se permettre de bien faire les choses, de prendre son temps.

2 commentaires:

Martin-Ritman a dit…

Apprendre qu'on perd son temps demande bien une cérémonie plus qu'une bonne leçon: mais si on croit en Dieu alors on lui laisse le temps et on ne peut plus le prendre: drôle de leçon!

Alice Popieul a dit…

Du temps, Dieu n'en a ni n'en est.